Villabé sur Facebook

Inondation rueÀ la station météorologique de référence de Paris-Montsouris, il est tombé 49,2 mm de pluie en une heure, ce qui correspond à la pluie qu'il tombe normalement en juillet. Cette valeur constitue le record absolu tous mois confondus du cumul horaire à Paris, qui remontait au 2 juillet 1995 avec 47 mm. Dans l’Essonne, 45 mm de pluies ont été recueillis à Évry, 32 mm à Courcouronnes, 31 mm à Sainte-Geneviève-des-Bois. Villabé n’a pas été épargnée.

En lien avec le secteur assurantiel, les pouvoirs publics ont instauré par la loi du 13 juillet 1982 modifiée, un dispositif permettant d’indemniser les citoyens victimes de catastrophes naturelles.

Aux termes de l’article 1er de cette loi : « sont considérés comme les effets des catastrophes naturelles, les dommages matériels directs non assurables ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel, lorsque les mesures habituelles à prendre pour éviter ces dommages n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises. ».

En pratique, le maire d’une commune ayant subi une catastrophe naturelle formule une demande auprès des services préfectoraux. Une commission interministérielle, pilotée par le ministère de l'Intérieur, est chargée de se prononcer sur le caractère naturel du phénomène ainsi que sur son intensité anormale, en se basant sur des rapports techniques joints aux dossiers. L’avis consultatif, émis par la commission, est ensuite soumis aux ministres signataires de l’arrêté interministériel portant reconnaissance ou non de l’état de catastrophe naturelle.

Si vous êtes victime d’un sinistre :

1. Faire très rapidement une déclaration de sinistre à votre assureur.

Votre assureur vous indiquera la garantie d’assurance au titre de laquelle vous pourrez être indemnisé.
Les dégâts causés par un orage ou des pluies violentes peuvent être pris en charge au titre de différentes garanties prévues dans votre contrat multirisques habitation : dégâts des eaux, événements climatiques,…

2. Faire une déclaration écrite adressée à la mairie indiquant votre identité, votre adresse ainsi qu’une description sommaire des dommages.

La municipalité va recueillir les informations afin de constituer un dossier qui sera envoyé à la préfecture afin de faire reconnaître l’état de catastrophe naturelle.