Liste « Agir pour Villabé »

Bulletin publié dans le magazine municipal « Villab'Écho », n°22 d'octobre 2019

Une dynamique au service de tous
La campagne pour les élections municipales de 2020 est lancée. Notre maire, Karl DIRAT, brigue avec une équipe motivée un deuxième mandat afin de continuer à servir tous les villabéens.
Le groupe Agir pour Villabé s’attache dans le même temps à tenir ses engagements et prépare actuellement le prochain budget avec l’aide des services communaux.
Les rencontres de quartier et les « porte à porte » nous permettent de recueillir vos attentes en matière de services publics, de sécurité, de mobilité, de transition écologique, tout en nous donnant l’occasion de vous expliquer les contraintes légales qui obligent les communes à s’urbaniser.
Il est aisé de dénoncer la création de logements sociaux lorsqu’on ne veut pas entendre que plus de 500 villabéens sont dans l’attente d’un toit. Il est même intellectuellement malhonnête de rejeter des projets immobiliers sous prétexte qu’ils se situent en coeur de ville et qu’ils pourraient porter atteinte à notre environnement alors que ces mêmes programmes vont être l’occasion de remplacer les arbres malades par de nouvelles essences plus adaptées, de créer des jardins partagés, un verger  pédagogique et de rendre accessibles les berges de l’Essonne...
Il est important de rappeler que l’un des projets va abriter la maison médicale tant attendue et proposera des services destinés aux seniors. Alors où positionner de tels projets ? Si ce n’est à proximité des écoles, des commerces, de LA POSTE et des moyens de transport !
Une urbanisation adaptée, c’est proposer à une population croissante un habitat décent, aux accès aisés, répondant aux normes du développement durable. Nous restons convaincus que de satisfaire les besoins en logements des habitants est tout à fait conciliable avec la nécessaire transition écologique. Et c’est ce à quoi nous nous obligeons chaque jour, en partenariat avec les différents acteurs que sont les porteurs de projets, les services de l’État, Grand Paris Sud et les villabéens qui aspirent à des logements adaptés.